HÉROS OU SACRIFIÉS ? Les fusillés du Kremlin-Bicêtre

Par Gérard SOUFFLET

Sept jeunes résistants de la banlieue parisienne  fusillés par les Allemands au Mont-Valérien, le 5 avril 1944

Le destin de Léonard Brugniaud et de ses camarades

PHOTO POUR ARTICLE DE G SOUFFLET Face BRUGNIAUD

 

Sept jeunes garçons de la banlieue-sud, dont quatre du Kremlin-Bicêtre, membres d’un groupe FTP démantelé par la police française, ont été exécutés par les allemands, le 5 avril 1944. Ils tombèrent en trois groupes, espacés de 8 minutes.

Au delà de l’histoire édifiante qui en fut faite, l’analyse détaillée de la chute du groupe, à partir d’un dossier conservé aux archives de la préfecture de police, pose des questions inattendues et singulières sur leur engagement dans la lutte armée au sein de la résistance communiste, à l’automne 1943.

Le cas de Léonard Brugniaud, 21 ans, a servi de fil conducteur à cette enquête.

Lire la suite en PDF :   Article HSCO Brugniaud – juin 2017

Publicités

Une réflexion au sujet de « HÉROS OU SACRIFIÉS ? Les fusillés du Kremlin-Bicêtre »

  1. Ping : Les faux traîtres | HSCO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s