Moreux Gilbert

Gilbert Moreux

DSC04672_
Source photo : HSCO

Président de l’association HSCO

Gilbert Moreux est né en 1931 à Sainte Gemme-en-Sancerrois, dans le Cher. Après des études universitaires de droit à Paris il a intégré l’administration des Impôts. Il a terminé sa carrière comme Chef du Centre d’Information et de Communication des services du Ministère de l’Économie et des Finances en région Centre.

Militant syndicaliste CFDT, il a été président de la Fédération nationale des Finances et de l’Union départementale des syndicats du Loir et Cher.

Membre du Conseil économique et social de la région Centre (1977-1982).

Militant du Parti socialiste, il a été conseiller municipal de Vineuil et conseiller régional de la région Centre (1986-1992).

Il  a écrit :

– « L’information des citoyens-contribuables » dans la revue Économie et Humanisme » (Janvier 1967)

– « Un syndicalisme ambigu » dans la revue Esprit ( janvier 1970)

– « L’agent du fisc » dans la revue Esprit ( janvier 1973) sous le pseudonyme de Gilles Maure

À sa retraite professionnelle, il découvre, dans un livre sur la Libération du Cher, comment des faits de cette période ont été racontés. Il décide de se lancer dans la recherche historique, avec la volonté de confronter les récits de témoins et les traces écrites découvertes dans les archives, aidé par un éditeur local qui lui propose ses services.

C’est ainsi que sont publiés :

– « Pourquoi mon père ? » Éd. AàZ, 2005. Une recherche sur l’assassinat de son père le 5 juin 1944 par deux résistants FTP, dont le Capitaine Daniel

– « Le secret d’Alice » suivi de « La mort de Maxime, entretien entre deux orphelins de guerre » Éd. AàZ, 2007. Une biographie de la veuve de Maxime, chef département FTP, assassiné le 16 août 1944, par des Staliniens, selon son fils

– « Fiscamour » Éd. AàZ, 2009. Roman d’une insoutenable réforme des Services fiscaux et du Trésor public

Par l’intermédiaire du journal « Le Monde » il fait alors connaissance de Jean-Marc Berlière et de Franck Liaigre qui le font accéder à la connaissance des arcanes des archives. Il participe à de nombreux colloques d’historiens et publie, armé de ses compétences nouvelles :

– « Dans le labyrinthe des secrets de la Libération, résister aux vérités connues » Éd. AàZ, 2011. Préface de Jean-Marc Berlière. Le côté sombre de « vérités officielles » édifiées par les acteurs eux-mêmes, de « la Libération » dans le Cher

– « Capitaine Daniel, la légende et les faits » Éd. AàZ, 2013. Quand une « icône » de la résistance FTP dans le Cher, pratiquait un double jeu avec la Gestapo de Bourges

– « Mis & Thiennot, l’agitation face aux faits » Éd. AàZ, 2015. Une recherche historique qui confirme la culpabilité des deux chasseurs, assassins d’un garde-chasse dans la Brenne le 29 décembre 1946

Interdit de témoignage dans les collèges et lycées du Cher par la volonté du président de l’Association départementale des Anciens Combattants de la Résistance du Cher, il organise avec des historiens indépendants locaux, et la participation de Jean-Marc Berlière, un colloque le 22 mars 2014, à Bourges sur le thème : « Nouveaux regards sur la Libération après l’ouverture des archives », prélude à la constitution de l’association HSCO à Tulle, dont il est élu président.

Voir sa biographie dans le dictionnaire biographique Le Maitron