Mervin Yves

 

Photo Yves Mervin

 

Yves Mervin, ingénieur des Arts et Métiers, a mené une carrière dans le naval de défense. Son activité professionnelle l’a amené à étudier des aspects historiques de la guerre navale pendant et après le Seconde Guerre mondiale.
Fils de résistant, il a recueilli à partir de 1980 les souvenirs de son père et de ses camarades pour écrire l’Histoire du maquis de Solre-le-Château [1]. Ce récit a ensuite été conforté par la consultation des dossiers aux archives départementales et au Service Historique de la Défense.
A l’occasion des polémiques du début des années 2000 portant sur l’attitude du mouvement breton pendant l’Occupation, et suite au retrait du nom du collège bilingue breton-français Roparz Hemon où était scolarisé son fils aîné, Yves Mervin a commencé à investiguer sur les événements de la Seconde Guerre mondiale en Bretagne, afin de comprendre les tenants et aboutissants de ces polémiques.
Ce qui l’a amené à publier un premier livre traitant des relations entre les nationalistes et les Juifs bretons pendant la guerre : Arthur et David [2]. A cette occasion, Yves Mervin a rencontré un ancien résistant breton [3] qui lui a fait part de ses enquêtes sur le mouvement FTP auquel il avait appartenu. Cette rencontre a permis à Yves Mervin d’appréhender l’histoire de la Résistance et de la resituer dans des perspectives nouvelles, à savoir que :
la fin de l’Occupation a donné lieu à une guerre civile plutôt qu’une guerre de libération,
la réalité des combats menés contre l’Occupant est très éloignée des légendes entretenues par les associations résistantes.
Ce qui a conduit à deux autres livres sur la Résistance et le mouvement breton : Joli mois de mai 1944 [4] et Viens rejoindre notre armée [5].
Yves Mervin entretient le blog Devoir de mémoire en Bretagne www.devoirdememoireenbretagne.wordprss.com

[1] Le maquis de Solre-le-Château, 2010 (document resté diffusé dans un cercle restreint).
[2] Arthur et David, Bretons et Juifs sous l’Occupation, Yoran Embanner, 2011
[3] Résistant aujourd’hui disparu dont Yves Mervin ne divulgue pas le nom pour répondre au souhait de la famille.
[4] Joli mois de mai 1944, La face cachée de la Résistance en Bretagne, YM, 2013
[5] Viens rejoindre notre armée ! Une Résistance bretonne à contretemps, YM, 2016

Publicités