Info nouveau membre/Lectures recommandées

Nous avons le plaisir d’accueillir Emmanuel de Chambost, ingénieur et historien, au sein de l’association HSCO en tant que membre actif.

Visiter le site d’Emmanuel de Chambost :

Site EdC

Son  ouvrage notable :

« La direction du PCF dans la clandestinité (1941-1944) Les cyclistes de Hurepoix », Emmanuel de Chambost, ed. L’Harmattan, collection Mémoires du XXème siècle, 2012

direction-du-pcf-dans-la-clandestinite

direction-du-pcf-dans-la-clandestinite-4eme

Quatrième de couverture

Info nouveau membre/Lectures recommandées

Nous avons le plaisir d’accueillir Gilles Antonowicz, avocat et historien, au sein de l’association HSCO. Parmi ses nombreux ouvrages, nous vous recommandons notamment « 13 mai 1943, mort d’un Collabo  », coéditions Scrineo/Nicolas Eybalin, collection au vif de l’Histoire, 2013 et la réédition de « DEFENDRE ! Jacques Isorni, l’avocat de tous les combats » ed. Marges de manoeuvre, collection Regard sur l’Histoire, 2016

mort-dun-collabo-antonowicz-3

Résumé :

Qui a tué le docteur Guérin, le 13 mai 1943, dans une ruelle sombre de Poitiers ? Qui a assassiné son double, Pierre Chavigny, l’éditorialiste virulent du journal collaborationniste L’Avenir de la Vienne ? Afin de raconter ce drame dans toutes ses dimensions jusqu’au procès d’assises retentissant dans lequel intervient Maurice Garçon, l’avocat le plus célèbre de son temps, Gilles Antonowicz repasse toutes les années de l’Occupation dans cette ville de la France ordinaire.
Située à quelques kilomètres au nord de la ligne de démarcation, Poitiers traverse pendant quatre ans toutes les épreuves de la France vaincue et occupée (rationnemement, marché noir, délation, STO, attentats et représailles, rafles de Juifs, arrestations de résistants, camps d’internement, déportations…). Gilles Antonowicz suit la route d’une vingtaine de personnages, du collaborationniste le plus ultra au résistant le plus héroïque en passant par certains serviteurs de Vichy au jeu trouble et ambigu.
En décryptant les alliances improbables qui se nouent, les trahisons qui se préparent, les haines qui se tissent, les vengeances qui s’ourdissent, cette enquête nous plonge dans la vérité des choses et des êtres. Raconter l’assassinat de Guérin alias Chavigny, analyser ce dossier dans lequel intervint Maurice Garçon, c’est passer les années noires au scalpel de la micro histoire, raconter la vie des Français sous l’Occupation, et croiser la route de personnages dont les parcours illustrent les différents chemins où chacun pouvait s’engager, au risque de s’y perdre.

couverture-défendre-antonowicz

4eme-de-couverture-défendre-antonowicz

NB  : Ce ouvrage est disponible exclusivement sur le site de l’éditeur à l’adresse ci-dessous :

http://www.margesdemanoeuvre.fr/_isorni

Retrouvez le parcours et l’ensemble des publications de l’auteur sur sa page Wikipedia :

Gilles Antonowicz Wikipedia

 

 

Séance dédicace/Michel Martineau

affichette dédicace Michel Martineau

Michel Martineau, trésorier de l’association HSCO sera présent le lundi 29 août 2016 à la librairie Ars Presse, dans la charmante bourgade rétaise d’Ars-en-Ré, pour la dédicace de son ouvrage « Les inconnus de l’affiche rouge ».

Ars presse, 10 place Carnot 17590 Ars-en-Ré

 

Maisons closes, marlous et quai des orfèvres

les-maisons-closes-parisiennes-des_1-diaporama

(Crédit photo : 20minutes.fr)

La police des mœurs, de Jean-Marc Berlière

UN VINTAGE BERLIÈRE, réédité CHEZ PERRIN

Un bonheur pour ceux qui veulent découvrir un job sympa au chaud, dans une niche policière.
Ce n’est pas la police au balcon ou à Notre Dame des Landes, mais la police des trottoirs des boudoirs et des boxons, du temps jadis.
Du cocasse et du sordide.
Du sexe, du sang, de la coca et du pognon.
Des hyperliens entre les maisons closes, les marlous et le quai des orfèvres.
Les alcôves et la politique.
L’auteur qui sait vous dérouler des mots à en couper le souffle, s’est régalé pour régaler ses lecteurs.
Rien de nouveau sous le soleil ?
À lire sur une plage cet été.

Gilbert Moreux

9782262065287

La police des moeurs