Collaboration économique et Occupation

Un article de Emmanuel de Chambost

Faire l’histoire des entreprises

J’ai mis le pied dans la recherche historique avec l’Histoire de la direction du PCF dans la clandestinité entre 1941 et 1944 c’était en quelque sorte une pépite non exploitée sur laquelle j’étais tombé par hasard et qui avait révélé et activé mon goût pour l’investigation historique. Avec des charges de famille et une activité professionnelle d’ingénieur impliquant beaucoup de temps de transport, je n’avais guère la disponibilité pour enchaîner les projets.

Bien m’en a pris finalement, ce temps de gestation d’une douzaine d’années – où je gardais quand même une pratique de l’histoire grâce à l’internet naissant – m’a permis de parfaire ma culture historique et je terminais en 2009 ma carrière professionnelle en écrivant l’histoire de l’entreprise dans laquelle j’avais travaillé pendant vingt ans. CAMECA, c’est son nom avait été une ancienne filiale de la CSF, une société que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, mais qui a donné naissance à Thomson-CSF devenu par simple changement de nom, Thales, en 2000, à l’époque où bien d’autres groupes effaçaient les traces de leurs origines françaises…

Lire la suite en PDF :

Collaboration économique E. de Chambost

Emmanuel de Chambost est notamment l’auteur de La Radioélectricité en France sous

l’Occupation, La Compagnie générale de télégraphie sans fil, enfance du groupe Thales,

L’Harmattan, 2012

Le site d’Emmanuel de Chambost :

http://siteedc.edechambost.net/CSF/Histoire_CSF_occupation.html

Info nouveau membre/Lectures recommandées

Nous avons le plaisir d’accueillir Gilles Antonowicz, avocat et historien, au sein de l’association HSCO. Parmi ses nombreux ouvrages, nous vous recommandons notamment « 13 mai 1943, mort d’un Collabo  », coéditions Scrineo/Nicolas Eybalin, collection au vif de l’Histoire, 2013 et la réédition de « DEFENDRE ! Jacques Isorni, l’avocat de tous les combats » ed. Marges de manoeuvre, collection Regard sur l’Histoire, 2016

mort-dun-collabo-antonowicz-3

Résumé :

Qui a tué le docteur Guérin, le 13 mai 1943, dans une ruelle sombre de Poitiers ? Qui a assassiné son double, Pierre Chavigny, l’éditorialiste virulent du journal collaborationniste L’Avenir de la Vienne ? Afin de raconter ce drame dans toutes ses dimensions jusqu’au procès d’assises retentissant dans lequel intervient Maurice Garçon, l’avocat le plus célèbre de son temps, Gilles Antonowicz repasse toutes les années de l’Occupation dans cette ville de la France ordinaire.
Située à quelques kilomètres au nord de la ligne de démarcation, Poitiers traverse pendant quatre ans toutes les épreuves de la France vaincue et occupée (rationnemement, marché noir, délation, STO, attentats et représailles, rafles de Juifs, arrestations de résistants, camps d’internement, déportations…). Gilles Antonowicz suit la route d’une vingtaine de personnages, du collaborationniste le plus ultra au résistant le plus héroïque en passant par certains serviteurs de Vichy au jeu trouble et ambigu.
En décryptant les alliances improbables qui se nouent, les trahisons qui se préparent, les haines qui se tissent, les vengeances qui s’ourdissent, cette enquête nous plonge dans la vérité des choses et des êtres. Raconter l’assassinat de Guérin alias Chavigny, analyser ce dossier dans lequel intervint Maurice Garçon, c’est passer les années noires au scalpel de la micro histoire, raconter la vie des Français sous l’Occupation, et croiser la route de personnages dont les parcours illustrent les différents chemins où chacun pouvait s’engager, au risque de s’y perdre.

couverture-défendre-antonowicz

4eme-de-couverture-défendre-antonowicz

NB  : Ce ouvrage est disponible exclusivement sur le site de l’éditeur à l’adresse ci-dessous :

http://www.margesdemanoeuvre.fr/_isorni

Retrouvez le parcours et l’ensemble des publications de l’auteur sur sa page Wikipedia :

Gilles Antonowicz Wikipedia