Info nouveau membre/Lectures recommandées

Nous avons le plaisir d’accueillir Gilles Antonowicz, avocat et historien, au sein de l’association HSCO. Parmi ses nombreux ouvrages, nous vous recommandons notamment « 13 mai 1943, mort d’un Collabo  », coéditions Scrineo/Nicolas Eybalin, collection au vif de l’Histoire, 2013 et la réédition de « DEFENDRE ! Jacques Isorni, l’avocat de tous les combats » ed. Marges de manoeuvre, collection Regard sur l’Histoire, 2016

mort-dun-collabo-antonowicz-3

Résumé :

Qui a tué le docteur Guérin, le 13 mai 1943, dans une ruelle sombre de Poitiers ? Qui a assassiné son double, Pierre Chavigny, l’éditorialiste virulent du journal collaborationniste L’Avenir de la Vienne ? Afin de raconter ce drame dans toutes ses dimensions jusqu’au procès d’assises retentissant dans lequel intervient Maurice Garçon, l’avocat le plus célèbre de son temps, Gilles Antonowicz repasse toutes les années de l’Occupation dans cette ville de la France ordinaire.
Située à quelques kilomètres au nord de la ligne de démarcation, Poitiers traverse pendant quatre ans toutes les épreuves de la France vaincue et occupée (rationnemement, marché noir, délation, STO, attentats et représailles, rafles de Juifs, arrestations de résistants, camps d’internement, déportations…). Gilles Antonowicz suit la route d’une vingtaine de personnages, du collaborationniste le plus ultra au résistant le plus héroïque en passant par certains serviteurs de Vichy au jeu trouble et ambigu.
En décryptant les alliances improbables qui se nouent, les trahisons qui se préparent, les haines qui se tissent, les vengeances qui s’ourdissent, cette enquête nous plonge dans la vérité des choses et des êtres. Raconter l’assassinat de Guérin alias Chavigny, analyser ce dossier dans lequel intervint Maurice Garçon, c’est passer les années noires au scalpel de la micro histoire, raconter la vie des Français sous l’Occupation, et croiser la route de personnages dont les parcours illustrent les différents chemins où chacun pouvait s’engager, au risque de s’y perdre.

couverture-défendre-antonowicz

4eme-de-couverture-défendre-antonowicz

NB  : Ce ouvrage est disponible exclusivement sur le site de l’éditeur à l’adresse ci-dessous :

http://www.margesdemanoeuvre.fr/_isorni

Retrouvez le parcours et l’ensemble des publications de l’auteur sur sa page Wikipedia :

Gilles Antonowicz Wikipedia

 

 

Une « Prazantation » problématique (des historiens contre l’histoire 2)

Une « Prazantation » problématique (des historiens contre l’histoire 2)
Par Alain Michel, historien

Première de couverture DVD "Vichy, la mémoire empoisonnée"

Première de couverture DVD « Vichy, la mémoire empoisonnée »

Le phénomène des historiens qui proclament haut et fort des affirmations erronées sur la période de l’occupation est particulièrement présent dans les médias français. On ne compte plus en effet le nombre de documentaires, fictions ou encore « docu-fictions » qui traitent de sujets touchant à la France occupée. Il faudrait faire un jour une analyse précise des contenus de ces productions, mais deux traits communs au moins peuvent être signalés : le scénario s’appuie toujours sur la doxa la plus pure, puisqu’il est toujours plus simple dans un film de simplifier pour que le spectateur puisse immédiatement comprendre quels sont les bons et quels sont les mauvais. On demande toujours à des historiens de cette même doxa d’intervenir pour enfoncer le clou et conforter le spectateur dans sa vision noir et blanc de la période, même lorsque le film est en couleurs !
L’une des dernières en date de ces productions est un documentaire de Michaël Prazan, diffusé fin mai 2016 sur France 3, et s’intitulant « Vichy, la mémoire empoisonnée ». Michaël Prazan s’était signalé il y a quelques années par un travail fort intéressant sur les Einsatzgruppen, puis par un documentaire sur le procès Eichmann. Il revient à la charge, mais cette fois sur le sujet de la France, et s’attaque à la manière dont la mémoire de Vichy aurait été passée sous silence jusqu’à ce que la mobilisation de la société civile aboutisse à la déclaration de Jacques Chirac sur la responsabilité de la France dans les crimes de Vichy…

Lire la suite au format PDF :

une-prazantation-problematique-alain-michel-pdf

 

Info médias/Alain Michel

Intégralité de l’article « Dans le secret des Archives de Vichy » paru dans Le Figaro Histoire février/mars 2016 Numéro 24
Auteur : Alain Michel

Pour lire le contenu, cliquez sur l’image puis cliquez de nouveau pour agrandir (zoom). Si vous préférez une lecture sur ordinateur, enregistrez les images sur celui-ci (clic droit + « enregistrer l’image sous »).

article figaro definitif_Page_1

article figaro definitif_Page_2

article figaro definitif_Page_3

article figaro definitif_Page_4

article figaro definitif_Page_5